le mot de l’éditeur

Dimitri kennes

Chef de la Tribu

Peu importe le genre, pourvu qu’il y ait le livre…

Cela fait maintenant un peu plus de vingt ans que j’ai troqué mon costume trois pièces de consultant multicarte pour un habit plus décontracté, et que ma passion de toujours, le livre, est devenu le cœur de mon activité professionnelle.

Mes premiers pas dans l’édition, j’ai eu la chance de les faire à quelques kilomètres de chez moi, à Marcinelle, chez Dupuis, où je suis entré en 1997 comme analyste financier et que j’ai quitté 9 ans plus tard en qualité de directeur général.

Le virus de la BD désormais chevillé au corps, je n’ai pas attendu longtemps avant de retomber dans la marmite et d’aller modestement ajouter l’initiale de mon prénom, Dimitri, à côté de celles de Midam et Araceli, pour créer la maison d’auto-édition MAD Fabrik. J’ai passé avec eux cinq belles années à promouvoir l’univers de Kid Paddle et de Game Over, jusqu’à ce que l’envie irrépressible de défendre d’autres auteurs ne me pousse à les quitter.

Pour créer Kennes Éditions, j’ai fait appel à Giacomo Talone et Daniel Bultreys, deux autres passionnés rencontrés plus tôt, le premier chez MAD Fabrik où il était responsable de la fabrication, le second chez Dupuis où il était directeur de collection. Depuis maintenant six ans, ils me poussent à placer la barre toujours plus haut, tant pour la forme que pour le fond, et à faire des livres aussi beaux que bons.

Nous avons eu beaucoup de chance. Notre première héroïne a immédiatement séduit un très large public. Léa Olivier, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, s’est d’abord déclinée en romans sous la plume de la Québécoise Catherine Girard-Audet, avant de devenir un personnage de bande dessinée grâce aux talents conjugués de deux auteurs belges, Ludo Borecki et Alcante. Dans la foulée de ce premier succès, nous nous sommes fait entre autres spécialités celle d’adapter nos romans en BD et inversement. C’est ainsi par exemple que les aventures de Juliette, de Rose-Line Brasset, peuvent également se lire en BD, et que celles de Miette et Harmonie, les sœurs sorcières de Joris Chamblain et Lucile Thibaudier, se lisent aussi en romans.

Dans nos choix éditoriaux, nous avons toujours privilégié les coups de cœur – pour un auteur, un personnage, un univers ou une thématique – et voulu les faire partager au plus grand nombre. Nous avons bâti au fil de ces six dernières années un catalogue BD diversifié, dont certains titres ont rencontré le grand public et d’autres une audience plus restreinte, mais qui tous ont été défendus avec passion.

À date, notre catalogue compte pas moins de 141 albums de bande dessinée, répartis entre quelques one-shots et 27 séries. Il est le fruit surtout de développements internes, mais également de l’adjonction de titres cédés par des confrères et amis éditeurs. C’est ainsi que grâce à Joker, nous sommes aujourd’hui le jeune et heureux éditeur d’une série patrimoniale comme Olivier Rameau de Greg et Dany, ou d’une série longue comme Les foot furieux de Gürcan Gürsel. Grâce à Monsieur Pop Corn, nous avons recueilli le Putain de chat du drôlissime Lapuss’ et allons essayer sous peu les culottes gainantes de Mathou. Quelques éditeurs externes ont également rejoint notre équipe pour étoffer plus encore à l’avenir notre offre éditoriale (Marjorie Chamblain, et Katia Even).

Grâce aux liens tissés auparavant chez Dupuis et chez MAD Fabrik, nous entretenons depuis notre création un partenariat privilégié avec Hachette, des liens qui nous permettent de bénéficier de la meilleure visibilité possible, soutenus par la force de frappe du même distributeur que les plus grands. Nous entretenons également une grande proximité avec nos auteurs, pierre angulaire de notre métier, et faisons en sorte qu’ils se sentent valorisés chez nous comme nulle part ailleurs.

Nous sommes extrêmement fiers par ailleurs de la reconnaissance de la part des professionnels dont jouit déjà notre jeune maison d’édition. Celle-ci se matérialise entre autres par de nombreuses nominations à de prestigieux prix et quelques heureuses récompenses glanées de-ci de-là, notamment – excusez du peu – à Angoulême (avec Ninn et Obie Koul), à Blois (avec Ninn, Obie Koul et Journal d’un enfant de lune), au Grand Prix du Journal de Mickey (avec Ninn) ou au Prix Livrentête des bibliothèques (avec Ninn et Journal d’un enfant de lune), autant de preuves à nos yeux que notre travail est payant et surtout que celui de nos auteurs mérite d’être plus visible encore à l’avenir.

Ce site est un outil parmi d’autres pour y parvenir. J’espère qu’il vous donnera l’envie de plonger tête baissée dans l’un ou l’autre de nos univers en 2020. Bonne lecture !

Dimitri KENNES

 

Informations

Kennes Éditions S.A
Rue de la Blanche Borne 15
6280 Loverval
Belgium
info@kenneseditions.com
BE 0501.975.790

Ce site utilise des cookies. Afin de bénéficier d'une expérience optimale, merci de bien vouloir les accepter. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer